Nationales et internationales...

30/10/2018

OCTOBRE 2018 : Tom LECOMTE, vainqueur de l’IM 70.3 de Lanzarote…

posté à 17h37

… après avoir brillamment dominé la concurrence sur le segment CAP. Il remporte l’épreuve en 3:51:41 (26:02 en N, 2:08:59 en C, 1:12:48 en CAP) et il se qualifie pour le prochain Championnat du Monde IM 70.3 qui se déroulera à Nice en septembre prochain. A cette occasion, Tom a apporté le 72ème podium du « TEAM » sur le circuit IRONMAN (Full, 70.3, 51.50, PRO & GA) depuis 2006. Sur ces 72 podiums, 29 victoires (3 en PRO et 26 en GA) sont à noter. Il a réalisé une excellente saison 2017-18, où sa progression a été très significative (victoires au duathlon L de Betschdorf, au Championnat de France de Duathlon L à Douai, au Triathlon S de Bischwiller, au triathlon M de Nouâtre, au triathlon XL de Gérardmer et à l’IM 70.3 de Lanzarote). Tom a passé des paliers importants. Néanmoins la construction vers des objectifs plus élevés doit se poursuivre et toujours avec le même professionnalisme, la même détermination et la même humilité.

D’autres athlètes du « TEAM » étaient également en compétition au cours du mois d’octobre, en dehors des « Hawaiiens » pour lesquels des informations ont déjà été apportées, et voici les résultats par ordre alphabétique :

Cédric DELNATTE – Marathon d’Amsterdam - a bouclé la distance en 3:08:07, soit sa meilleure performance sur la distance malgré une préparation non spécifique.

Vincent JOSEPH – Natureman – a terminé 93ème en 4:02:19 (32:49 en N, 1:47:54 en C, 1:35:25 en CAP ; +23% du temps du vainqueur : Pierre André ANIZAN), une épreuve impactée dans son déroulement par des conditions climatiques exécrables.
Vincent JOSEPH et Bertrand PIGNAULT - Ötillo Swimrun de Cannes – ont terminé 48ème équipe HOMMES en 6:11:47 (+34.2% du temps des vainqueurs : Pontus LINDBERG & George BJÄLKEMO), ponctuant une belle saison 2018.

Philip ROMANATO – Semi-marathon de Lyon – a bouclé la distance en 1:23:55 (+26.8% du temps du vainqueur : Corentin LEROY), soit sa meilleure performance sur la distance, en phase avec les attentes et l’état adaptatif du moment.

Kassem TOUBALE – IM 70.3 de Coquimbo – a terminé 5ème M40-44 & 51ème en 4:56:03 (33:02 en N, 2:44:42 en C, 1:34:56 en CAP ; +7.1% du temps du vainqueur M40-44 : Vicente BOBADILLA), un niveau de performance en adéquation avec l’état adaptatif du moment.

Lise et Luca VITERBO – Ötillo Swimrun de Cannes – ont terminé 36ème équipe MIXTE en 7:13:32 (+47.6% du temps des vainqueurs : Helena SIVERTSSON & Henrik WAHLBERG), une expérience familiale enrichissante.

 


16/10/2018

KONA 2018 : le bilan… et la suite…

posté à 09h35

La dernière édition de la finale du circuit Full-IM vient de s’achever le week-end dernier et voici les résultats des athlètes du « TEAM » présents par ordre de performance :

Yann ROCHETEAU : 24ème M40-44 & 210ème en 9:14:49 (1:02:08 en N, 4:44:58 en C, 3:20:18 en CAP ; +5.1% du temps du vainqueur M40-44 : Bruno CLERBOUT).

Cyril LECOMPT : 51ème M30-34 & 229ème en 9:16:31 (1:02:18 en N, 4:40:08 en C, 3:25:36 en CAP ; +7.6% du temps du vainqueur M30-34 : Mikkel HOJBORG OLSEN).

Anthony PHILIPPE : 17ème M45-49 & 296ème en 9:22:24 (1:03:03 en N, 4:46:21 en C, 3:26:14 en CAP ; +5.0% du temps du vainqueur M45-49 : Koen VAN RIE).

Anthony ADAM : 200ème M35-39 & 1352ème en 10:58:26 (0:59:19 en N, 4:50:32 en C, 5:01:41 en CAP ; +30.5% du temps du vainqueur M35-39 : Dan PLEWS).

Je résumerai cette édition par : « de l’attendu, de la surprise et de la déception ». Chacun a démontré une force d’abnégation dans un contexte qui est toujours très particulier et parfois inattendu.

Après cette édition 2018, voici la MAJ des données spécifiques "Hawaii" depuis 2006 :

* 52 athlètes au départ : 2006 (3), 2007 (2), 2008 (3), 2009 (2), 2010 (3), 2011 (3), 2012 (4), 2013 (7), 2014 (5), 2015 (3), 2016 (8), 2017 (5), 2018 (4)
* 7 athlètes qualifiés mais non partants : 2007 (1), 2009 (1), 2011 (1), 2013 (1), 2014 (2), 2016 (1)
* 1 athlète PRO au départ : Romain GUILLAUME (2012)
* 1 athlète PRO non partant : René ROVERA (2007)
* 1 abandon : 2013
* Le record de participation en GA du "Team" : Anthony PHILIPPE (x 11)
* 2 podiums en GA : Romain GUILLAUME (2nd M18-24, 2008), Anthony PHILIPPE (2nd M40-44, 2010)
* Meilleur classement d'un athlète du "Team" : Romain GUILLAUME (17ème - 2012)
* 11 TOP100 : 2006 (1), 2008 (1), 2010 (2), 2011 (1), 2012 (2), 2013 (2), 2016 (2)

Et maintenant, la suite ???

J’ai publié hier une réflexion-décision sur ma page FB :

« L’IRONMAN d’Hawaii 2018 vient de se terminer et j’ai pris la décision d’arrêter l’accompagnement des athlètes GA dont l’objectif est de participer à cette finale du circuit FULL-IM et dont les dérives s’accentuent d’année en année. Hawaii est le FOCUS grossissant mais cela se vérifie malheureusement sur d’autres épreuves (Barcelone, Panama City…). Je suis bien conscient de me « tirer une balle dans le pied » professionnellement [les réactions ne se sont pas fait attendre par ailleurs et en quelques heures un certain nombre d’athlètes ont déjà claqué la porte] mais les valeurs véhiculées me sont de plus en plus éloignées et me mettent vraiment mal à l’aise. Je vais continuer à accompagner les athlètes suivis dont la démarche est en cours (Fabien CHATEAU, Yannick HENRY, Alexis HOUDART, Mélissa LAPP, Eric MILLARD, Philip ROMANATO), mais à partir d’aujourd’hui je ne souhaite plus participer, indirectement, aux dérives actuelles (inflation des prix, inflation du nombre d’athlètes, non respect des règles…). En revanche, je vais poursuivre l’accompagnement des athlètes qui courent en catégorie PRO, la catégorie « référence » à mes yeux sur le circuit IM aujourd’hui. »

Ce n’est pas une décision prise sur un coup de tête, mais je ne peux plus me mentir à moi-même et surtout cautionner que les athlètes se mentent à eux-mêmes. Les données objectives sont flagrantes (powermeters, temps intermédiaires, images…). La densité : ~ +50% d’athlètes supplémentaires au départ entre 2003 et 2018. Le laxisme des organisateurs. Des règles et des règlements en inadéquation avec les faits de course. Bien évidemment, tous les athlètes ne sont pas à mettre dans le même sac, mais malheureusement ils se trouvent parfois piégés, « pris en otage ». Les solutions : réduire le nombre d’athlètes, sanctionner plus sévèrement ou autoriser le drafting, différer les départs mais cela poserait le problème de l’équité entre les athlètes et notamment à Hawaii où le contexte environnemental est très changeant en quelques heures (vent, hygrométrie, température…). La vocation mercantile de la société IM n’est plus à démontrer aujourd’hui. Une inscription à près de 1000 Dollars pour participer à la finale du circuit FULL-IM, de la folie !!! C’est donc en toute conscience, et en l’état actuel des choses, que je ne souhaite plus accompagner les athlètes dont l’objectif est de se qualifier pour la Finale du cicruit FULL-IM, la course référence pour les triathlètes spécialistes des épreuves de longue distance. Par cette décision, je mets en danger ma structure professionnelle, mais j’ai toujours agi ainsi, en assumant mes choix.

 


09/10/2018

KONA 2018 : J-5

posté à 08h52

Quatre athlètes du « TEAM » seront présents ce samedi au départ de la finale du circuit Full-IM à Hawaii, par ordre alphabétique :

Anthony ADAM - Qualification obtenue lors de l’IM du Texas (44ème & 5ème M35-39 en 8:43:01) – 3ème participation (BIB#1797)

Cyril LECOMPT - Qualification obtenue lors de l’IM de Vichy (2017) (16ème & 3ème M30-34 en 9:12:04) – 2nde participation (BIB#2040)

Anthony PHILIPPE - Qualification obtenue lors de l’IM de Zurich (44ème & 2nd M45-49 en 9:30:03) – 14ème participation (BIB#929)

Yann ROCHETEAU - Qualification obtenue lors de l’IM de Santa Rosa (7ème & 2nd M40-44 en 9:04:18) - 7ème participation (BIB#1316)

Chacun de ces athlètes a pu réaliser une préparation ajustée, au regard de l’évolution de leur état de santé et traumatique de ces dernières semaines, en vue de ce RDV majeur de la saison. L’objectif commun étant de réussir à mobiliser au maximum les différentes ressources disponibles le jour J en vue d’optimiser la capacité de performance. L’IM d’Hawaii offre chaque année un Challenge climatique très spécifique au fort impact physiologique et psychologique. Il faudra donc rester très concentré, appliqué, stratégique, patient, volontaire et chanceux. Le verdict dans quelques jours. A suivre…

 


02/10/2018

SEPTEMBRE 2018 : Tom LECOMTE au RDV…

posté à 09h42

… sur l’épreuve XL de Gerardmer, qu’il a brillamment remporté avec intelligence, force et abnégation en 4:21:50 (23:00 en N, 2:38:01 en C, 1:17:36 en CAP). Samedi, Tom sera au départ de son dernier objectif de la saison : l’IM 70.3 de Lanzarote.

Le mois de septembre aura été un mois riche en compétitions et en performances pour les athlètes du « TEAM ». Les résultats par ordre alphabétique :

Anthony ADAM – Triathlon L de Royan - a terminé 16ème en 4:34:57 (29:45 en N, 2:31:22 en C, 1:31:05 en CAP ; + 12.7% du temps du vainqueur : Sébastien FRAYSSE), un niveau de performance en phase avec l’état adaptatif du moment à l’approche de l’IM d’Hawaii.

Pierre-Matthieu BOURLIER – LG Trail (111 km, +/- 3400 m de dénivelé) – a terminé 43ème en 15:27:52 (+29.9% du temps du vainqueur : François GERVAIS), validant en compétition une progression adaptative très significative depuis le début de l’accompagnement ; une belle satisfaction.

Claude CAUVIN - IM 70.3 de Nice – a terminé 1430ème & 200ème M45-49 en 6:34:15 (46:42 en N, 3:26:13 en C, 2:07:10 en CAP ; + 40.0% du temps du vainqueur en M45-49 : Christophe HALLEUMIEUX), un niveau de performance, une nouvelle fois, extrêmement décevant, avec une incapacité à sortir de sa « zone de confort ».

Christophe DELNATTE – IM 70.3 de Rügen – a terminé 172ème & 31ème M35-39 en 5:01:32 (42:51 en N, 2:31:54 en C, 1:36:10 en CAP ; + 13.8% du temps du vainqueur en M35-39 : Georg WEILER), un niveau de performance homogène et en adéquation avec l’état adaptatif du moment.

Jean-Max FONTVIEILLE – IM 70.3 de Nice – a terminé 304ème & 44ème M45-49 en 5:27:44 (38:14 en N, 2:54:51 en C, 1:46:07 en CAP ; + 16.4% du temps du vainqueur en M45-49), un niveau de performance sous-optimal et particulièrement en CAP.

Yannick HENRY – IM du Pays de Galles – a terminé 27ème & 1er M40-44 en 10:09:40 (59:37 en N, 5:36:21 en C, 3:26:06 en CAP) décrochant à cette occasion son premier podium sur le circuit IM et son SLOT pour Hawaii 2019 ; une belle satisfaction. Yannick a donc apporté le 71ème podium du « TEAM » sur le circuit IRONMAN (Full, 70.3, 51.50, PRO & GA) depuis 2006. Sur ces 71 podiums, 28 victoires (2 en PRO et 26 en GA) sont à noter. Pour conclure sa saison, Yannick a terminé 10ème & 1er VH au triathlon L de Narbonne en 4:23:50 (+12.4% du temps du vainqueur : Sébastien FRAYSSE).

Franck HERBILLON – IM 70.3 de Nice – a terminé 264ème & 15ème M50-54 en 5:23:12 (36:32 en N, 3:00:45 en C, 1:37:20 en CAP ; + 14.3% du temps du vainqueur en M50-54 : Achim GROENHAGEN), un niveau de performance en phase avec l’état adaptatif du moment après une longue, belle et dense saison.

Alexandre KLEIN – Triathlon L de Madine – a terminé 13ème en 4:00:54 (28:36 en N, 2:14:41 en C, 1:14:07 en CAP ; + 9.1% du temps du vainqueur : David BERTHOU), un niveau de performance en phase avec les attentes physiologiques pour conclure la saison.

Aimé KLENNE – IM d’Emilia-Romagna – a terminé 1195ème & 204ème M45-49 en 12:22:20 (1:17:47 en N, 5:58:02 en C, 4:44:01 en CAP ; + 35.2% du temps du vainqueur en M45-49 : Alex BLANK), un niveau de performance en adéquation avec un état de déshydratation et un état mécanique altéré sur les dernières semaines de préparation.

Mélissa LAPP – XL de Gerardmer – a terminé 16ème F en 5:32:37 (28:27 en N, 3:18:27 en C, 1:40:24 en CAP ; + 12.6% du temps de la vainqueur : Camilla PEDERSEN), une performance impactée par des troubles gastriques et des sensations altérées.

Charlotte MOREL – XL de Gerardmer & M de Gerardmer – a terminé respectivement 5ème F en 5:11:31 (23:33 en N, 3:08:04 en C, 1:36:04 en CAP ; + 5.4% du temps de la vainqueur) et 2nde F en 2:34:37 (21:15 en N, 1:26:38 en C, 44:20 en CAP ; + 1.3% du temps de la vainqueur : Nina DERRON), un niveau de performance global cohérent au regard du statut de récupération post-Embrunman et d’un état mécanique légèrement altéré.

Laurent PERNOT – Zofingen ITU WC – a terminé 70ème & 8ème M35-39 en 7:51:26 (40:23 en CAP1, 4:40:08 en C, 2:26:36 en CAP2 ; +18.6% du temps du vainqueur en M35-39 : Hans VAN DEN BUVERIE), un niveau de performance en phase avec l’état adaptatif du moment, sur un format de course et un profil inhabituels.

Christophe PERRARD - IM 70.3 de Nice – a terminé 390ème & 28ème M50-54 en 5:34:21 (38:38 en N, 2:57:01 en C, 1:48:11 en CAP ; + 18.2% du temps du vainqueur en M50-54), un niveau de performance en adéquation avec l’état adaptatif du moment.

Anthony PHILIPPE – XL de Gerardmer – a terminé 37ème & 1er V2H en 5:01:29 (27:35 en N, 2:58:24 en C, 1:29:57 en CAP ; + 15.1% du temps du vainqueur) en réalisant une course homogène et en phase avec l’état adaptatif du moment.

Joachim PHILIPPS – Finale du circuit IM 70.3 en Afrique du Sud – a terminé 237ème & 55ème M25-29 en 4:26:47 (28:56 en N, 2:30:22 en C, 1:21:41 en CAP ; + 9.7% du temps du vainqueur en M25-29 : Rohan MEYER), un niveau de performance « correct » mais avec un certain goût d’inachevé malgré un bon segment CAP.

Bertrand PIGNAULT – UTMB – a terminé 755ème en 40:03:12 (+93.1% du temps du vainqueur : Xavier THEVENARD), une nouvelle belle expérience sur format ULTRA malgré des conditions climatiques difficiles.

Sandrine POLIZZI – Finale du circuit UCI Gran Fondo à Varese – qui se classe 46ème & 11ème F19-34 sur l’épreuve de CLM (22 km) en 35:51 (+ 9.2% du temps de la vainqueur en F19-34 : Laura SIMENC) & 11ème & 6ème F19-34 sur l’épreuve en ligne (124 km, +/- 2000 m de dénivelé) en 4:05:25 (0.5% du temps de la vainqueur : Jessica LEONARDI) validant la progression adaptative de ces derniers mois, une belle expérience. Pour ponctuer sa saison, Sandrine a participé à la dernière épreuve du Challenge Cyclosportif 06, la Mercan’Tour Madone Peille (111 km, + 2725 m de dénivelé), où elle se classe 4ème en 4:07:56 (+ 11.8 du temps de la vainqueur : Magdanela DE ST JEAN), une performance qui lui permet de remporter le Challenge Cyclosportif 06 2018 après une longue et riche saison.

Jérôme REY – XL de Gerardmer - a terminé 477ème & 81ème V1H en 6:05:40 (30:25 en N, 3:21:52 en C, 2:03:34 en CAP ; + 39.7% du temps du vainqueur), un niveau de performance très moyen pour conclure la saison.

Philip ROMANATO – Triathlon L de St-Jean-de-Luz – a terminé 7ème en 4:26:42 (32:26 en N, 2:25:33 en C, 1:28:42 en CAP ; + 5.6% du temps du vainqueur : Adrien LATESTERE), une course appliquée, maitrisée et en progression sur la gestion des allures.

Kate WILLIAMS – Ötillo WC Swimrun, associée à Alexandre BERMOND – a terminé 31ème équipe MIXTE en 10:58:33 (+32.7% du temps des vainqueurs MIXTE : Helena ERBENOVA KARASKOVA et Martin FLINTA), un niveau de performance en progression significative par rapport à l’édition précédente, qui il est vrai, avait été courue dans des conditions dantesques. Deux semaines plus tard, Kate a participé à l’IM 70.3 de Nice où elle se classe 43ème F & 8ème F35-39 en 5:39:35 (32:20 en N, 3:17:46 en C, 1:39:50 en CAP ; + 12.9% du temps de la vainqueur en F35-39 : Fanny COSPAIN), ponctuant ainsi une très belle saison mixant Swimrun et Triathlon.

 


04/09/2018

AOÛT 2018 : 2 Podiums à Embrun…

posté à 08h20

Charlotte MOREL et Tom LECOMTE se seront illustrés à Embrun, en prenant respectivement la 2nde place sur l’Embrunman pour Charlotte en 11:06:27 (51:19 en N, 6:33:43 en C, 3:37:40 en CAP ; +2.3% du temps de la vainqueur : Carrie LESTER) et sur le format M pour Tom en 2:06:55 (18:55 en N, 1:12:38 en C, 34:00 en CAP ; +1.6% du temps du vainqueur : Mathis MARGIRIER). Un niveau de performance pour ces 2 athlètes conforme à leur état adaptatif du moment.

Les autres résultats des athlètes du « TEAM » en compétition au mois d’août par ordre alphabétique :

Anthony ADAM – Semi-marathon de St Hilaire & Course des Ridins (10 km mixte) – s’est classé respectivement 8ème en 1:21:04 (+9.7% du temps du vainqueur : David MENANTEAU) et 2nd en 39:18 (+0.2% du temps du vainqueur : Valentin DEGREMONT), soit 2 épreuves de préparation en perspective du prochain IM d’Hawaii.

Jean-Max FONTVIEILLE – IM 70.3 de Vichy – a terminé 133ème & 7ème M45-49 en 4:37:33 (37:04 en N, 2:25:14 en C, 1:27:36 en CAP ; +7.2% du temps du vainqueur en M45-49 : Andrea LUBERTY), un niveau de performance lui permettant de décrocher son SLOT pour la finale du circuit IM 70.3 2019 qui aura lieu à Nice.

Steven GALIBERT – Cyclosportive « La Jalabert » (90 km, +/- 1500 m de dénivelé) – a terminé 26ème en 2:58:56 (+7.4% du temps du vainqueur : Thibaut VASSAL), une bonne séance de rythme en vue des derniers objectifs de la saison.

Isabelle HALLIFAX – Embrunman – a terminé 35ème F en 16:08:23 (1:03:58 en N, 9:25:37 en C, 5:23:48 en CAP ; +48.6% du temps de la vainqueur), une belle expérience, avec une place de Finisher et un objectif rempli.

Yannick HENRY – Triathlon S de Nevers – a terminé 5ème & 1er V1H en 1:00:47 (10:00 en N, 27:08 en C, 21:28 en CAP ; +5.6% du temps du vainqueur : Vincent LAFLEUR), une dernière course de préparation en perspective du prochain IM du Pays de Galles.

Alexis HOUDART – IM 70.3 de Vichy – a terminé 96ème & 25ème M30-34 en 4:30:34 (34:01 en N, 2:26:56 en C, 1:23:52 en CAP ; +9.1% du temps du vainqueur en M30-34 : Nicolas MALLEBAY), un niveau de performance validant la progression adaptative et notamment sur le segment CAP.

Franck HERBILLON – Triathlon L de l’Alpe d’Huez & IM de Vichy – s’est classé respectivement 168ème & 5ème MV3 en 8:09:05 (42:04 en N, 5:21:16 en C, 1:58:16 en CAP ; +35.9% du temps du vainqueur : Frederik VAN LIERDE) et 229ème & 19ème M50-54 en 10:28:40 (1:08:05 en N, 5:17:45 en C, 3:52:11 en CAP ; +14.8% du temps du vainqueur en M50-54 : Mathieu AGUERRE), des niveaux de performance en phase avec l’état adaptatif du moment.

Alexandre KLEIN – Triathlon M du Lac vert & Duathlon M de l’Alsace Bossue – s’est classé respectivement 2nd en 2:16:31 (24:19 en N, 1:11:22 en C, 39:48 en CAP ; +2.7% du temps du vainqueur : Mathieu PAOLILLO) et 1er en 2:09:31 ; des résultats bien loin d’atténuer la déception de la non qualification pour Hawaii lors du dernier IM de Zurich.

Mélissa LAPP – GranFondo du Valais (220 km, +/- 7400 m de dénivelé) – a terminé 5ème F18-24 en 12:27:37, une épreuve pour le « Fun » bien maîtrisée.

Cyril NICOD – Triathlon L de Vouglans – a terminé 33ème en 5:11:06 (33:35 en N, 2:48:43 en C, 1:45:06 en CAP ; +21.6% du temps du vainqueur : Manu ROUX), un niveau de performance en adéquation avec le processus de désentraîment du mois d’août.

Laurent PERNOT – Triathlon L de Vouglans en relais– s’est classé 5ème associé à Alexandre RIGAUD en 4:59:14 (+8.9% du temps des vainqueurs : Laurent RICHARD, Olivier RIDEZ, Frédéric JANSSENS) après avoir réalisé les segments C et CAP, une dernière épreuve de préparation constructive en perspective du duathlon de Zofingen.

Christophe PERRARD – Triathlon S de Vouglans – a terminé 55ème & 1er V3H en 1:24:58 (11:08 en N, 50:26 en C, 20:00 en CAP ; +19.0% du temps du vainqueur : Romain HALLE), un niveau de performance conforme à l’état adaptatif global actuel.

Sandrine POLIZZI – Trophée des Grimpeurs FSGT – a remporté le classement féminin, dernière épreuve de préparation en vue de la finale UCI GranFondo 2018.

Jérôme REY – Embrunman – DNF suite à une casse matérielle après ~ 130 km de course. La frustration est présente.

 




» Consulter les archives

RSS



     

PhysioPerf

Altitude Training Solutions

Onlinetri

RG Films